Vol.8 Les points forts d’une véritable manufacture horlogère

Partie 1 Le fabuleux univers miniature du Calibre 9S

Partie 1 

Le fabuleux univers miniature du Calibre 9S

Plus de deux cents composants, tous fabriqués par la manufacture elle-même

Il existe une multitude d’horlogers dans le monde, mais très peu d’entre eux peuvent être définis comme de véritables « manufactures horlogères ». Pour mériter d’être considérée comme telle, une manufacture horlogère doit être capable de fabriquer elle-même chacun des composants qui constituent leurs mouvements, sans avoir recours à de la sous-traitance. Grand Seiko a toujours eu toutes les cartes en main pour s’élever au rang de véritable manufacture horlogère, disposant d’un large éventail de compétences et de toutes les ressources nécessaires pour mener à bien chaque étape de la fabrication. Mais pourquoi une manufacture devrait-elle investir autant de temps et d’argent ? Dès le début, il y a 130 ans, le fondateur de Seiko, Kintaro Hattori, savait que s’il voulait sortir du lot, il devait concentrer tous ses efforts sur le développement des capacités de la manufacture en termes de fabrication, mais aussi améliorer constamment la qualité de chaque composant des mouvements de ses montres. Et aujourd’hui, le calibre 9S est la preuve tangible que Kintaro n’a jamais baissé les bras. En effet, le calibre 9S présente une précision et durabilité hors pair, et si cela est possible, c’est parce que Grand Seiko est bien plus qu’un simple horloger, mais une véritable manufacture horlogère, qui non seulement fabrique chaque composant elle-même, mais aussi les nombreuses machines permettant de les créer. En plus de confectionner depuis plus de cinquante ans ses propres ressorts-moteurs et ses spiraux de balancier, la société fabrique également elle-même les alliages à partir desquels ses ressorts sont obtenus.

Le niveau de précision que requiert la fabrication de ces composants est véritablement à couper le souffle. Pour le calibre 9S85 à 10 alternances, l’ancre et le balancier, deux composants essentiels à la précision du mouvement, sont fabriqués à l’aide de la technologie des microsystèmes électromécaniques dite « MEMS », développée par la société elle-même pour la fabrication de ses semi-conducteurs. Grâce à l’emploi de cette technologie ultramoderne, il est possible de créer des formes complexes qui ne pourraient être obtenues à l’aide de techniques conventionnelles. De plus, les composants réalisés grâce à la technologie MEMS ont la particularité d’afficher des tolérances de mesure aussi infimes qu’un millième de millimètre.

Mais la précision seule ne suffit pas à réaliser un chef-d’œuvre digne de Grand Seiko. Le calibre 9S85 se compose de 221 pièces, dont la plupart mesurent un millimètre ou même moins encore. Tous les composants sont ensuite assemblés à la main avec précision par maîtres-horlogers, les plus experts. Par exemple, la courbe extérieure du spiral est effectuée manuellement à l’aide d’un microscope par des maîtres-horlogers qui utilisent simplement des brucelles pour ajuster le spiral avec une incroyable précision au centième de millimètre.

Seule une véritable manufacture horlogère peut combiner à la fois la fabrication de précision de chaque composant et le plus haut niveau de savoir-faire, comme le prouve le calibre 9S de Grand Seiko. Parce qu’une manufacture horlogère n’est pas simplement un système de production, mais un véritable engagement soutenu par la technologie, les gens et l’histoire.

Partie 2 

En savoir plus sur le calibre 9S

Grâce à la sérénité du lieu où l’atelier de la manufacture est installé, ses maîtres-horlogers peuvent se concentrer entièrement sur leur art.
Grâce à la sérénité du lieu où l’atelier de la manufacture est installé, ses maîtres-horlogers peuvent se concentrer entièrement sur leur art.

Le Shizukuishi Watch Studio

En 2004, à Shizukuishi, une ville située à la périphérie de Morioka, dans la préfecture d’Iwate, un atelier entièrement dédié à la production intégrée de montres de haute qualité a été mis au point pour accompagner le développement sur le long terme des montres mécaniques. Seiko Instruments, autrefois connue sous le nom de « Daini Seikosha » jusqu’en 1937, ouvre ainsi les portes du Shizukuishi Watch Studio où des équipes d’ingénieurs et de maîtres-horlogers sont spécialisées dans les nombreuses disciplines qui composent le travail d’une véritable manufacture horlogère. L’atelier dispose également de sa propre académie : grâce à un système de formation pluridisciplinaire, les compétences en horlogerie se transmettent de génération en génération et sont affinées au fil des avancées de la fabrication.

Chaque horloger polit minutieusement sa propre brucelle à sa main en fonction de sa manière de travailler.
La courbure du spiral, un métier sans égal. Chaque horloger polit minutieusement sa propre brucelle à sa main en fonction de sa manière de travailler.

L’art de courber le spiral, un savoir-faire artisanal

Lorsque le spiral, plus fin encore qu’une mèche de cheveux, est attaché à la virole, le balancier est complet. Grâce à l’extension et à la contraction du spiral, le balancier oscille de gauche à droite, comme un pendule. C’est la précision de cette oscillation qui détermine la précision de la montre. La courbe extérieure du spiral est une prouesse de précision qui permet de régler l’oscillation du balancier à la fréquence souhaitée. À l’aide d’un microscope, le-maître-horloger observe le comportement du balancier lorsqu’il est en mouvement et identifie la moindre perturbation. Le maître-horloger insère ensuite ses brucelles dans les spires du spiral qui peuvent atteindre des dimensions inférieures ou égales à 0,1 mm, pour ajuster précisément au centième de millimètre la courbe du spiral, et que ce spiral se développe parfaitement. Mais où doivent être insérées les extrémités des brucelles ? Quelle force devrait être exercée pour obtenir un ajustement parfait ? C’est un secret que seuls les maîtres-horlogers du Shizukuishi Watch Studio ont l’honneur de connaître.

Le calibre 9S25 et ses uniques caractéristiques
Le calibre 9S25 et ses uniques caractéristiques

Le nouveau calibre 9S25 : des montres dédiées aux femmes, signées Grand Seiko

Au printemps 2018, le Shizukuishi Watch Studio a donné naissance à un nouveau mouvement mécanique, le calibre 9S25. Bien que de nombreuses améliorations aient été apportées aux calibres existants au fil des ans pour animer les montres dédiées aux femmes, il s’agit ici du tout premier mouvement mécanique Grand Seiko pour femmes créé en 50 ans. Le boîtier du calibre 9S25 à 8 alternances étant plus mince que ceux des autres mouvements 9S, ses composants doivent être nécessairement 30 % plus petits, sans pour autant perdre de leur précision et de leur durabilité. En effet, ce calibre pour femme se targue d’une précision de -3 à +8 secondes par jour en position statique, et d’une réserve de marche de plus de 50 heures. À l’intérieur comme à l’extérieur, l’attention portée au design est sans compromis, et même les composants que le porteur ne peut voir à l’œil nu n’ont pas été épargnés. Par exemple, la roue d’échappement a été délicatement façonnée afin de lui conférer l’aspect d’une fleur à cinq pétales, et pourtant, elle est à peine visible. Parce que l’esthétique ne se limite pas à rendre beau uniquement l’extérieur.

Partie 3

Le bleu séduisant et profond de Grand Seiko

À l’occasion du 20e anniversaire du calibre 9S, un modèle bleu marine en édition limitée a été dévoilé à Baselworld. Aujourd’hui, la collection principale de Grand Seiko s’agrandit pour accueillir une nouvelle version de ce calibre de renom. Animée par le calibre 9S86 à 10 alternances et disposant de la fonction GMT, cette montre arbore un profil sportif qui pourrait nous laisser penser que Grand Seiko est prête à explorer de nouveaux horizons.

Grand Seiko SBGJ233

NOUVEAUTÉ 2018

Grand Seiko SBGJ233

Le cadran présente un motif réticulaire à briques en relief qui nous évoque la durabilité de la construction du boîtier extérieur et la résistance aux rayures de la céramique. Les chiffres arabes taillés diamant sont traités LumiBrite pour assurer visibilité même dans l’obscurité, tout en renforçant le caractère sportif de la montre. Remontage automatique. Boîtier en céramique et titane brillant de 46,4 mm de diamètre.